Les 3 moments clés du lancement de O’Way

Cela fait maintenant 2 semaines que la version bêta de l’application O’Way est disponible pour tous nos chers passagers VIP. Franchement, c’était pas gagné ! On est passé par tous les états : stress, impatience, angoisse, plaisir, soulagement, doute, panique…Vraiment pas simple à gérer. Du coup, on a pensé que notre expérience pourrait te servir. Si on devait résumer notre lancement, il y a clairement eu 3 moments clés : le paradis, l’enfer et la rédemption. (Non ce n’est pas la bible)

1) Direction : le paradis

Quel soulagement ! Enfin sorti !.png

ENFIN ! Tu sais c’est le moment où tu sautes dans tous les sens. Ton cerveau fait le plein de dopamine. Toute la pression accumulée durant ces jours, ces semaines, ces mois s’en vont pour laisser place à un sentiment de bien-être : le soulagement. Le sentiment d’avoir accompli quelque chose qui a demandé du temps, des sacrifices et des efforts.

ENFIN ! C’est le moment où tu bascules du rêve à la réalité. Malheureusement, cette réalité est parfois dure à encaisser. On pense que tout va rouler comme sur des roulettes. Mais non, ce serait trop facile !

2) Direction : l’enfer

Quel soulagement ! Enfin sorti ! (1).png

HORRIBLE ! Entre nous, on a carrément merdé notre lancement. Toutes ces semaines à vérifier les lignes de code. Toutes ces semaines à tester sur toutes les versions possibles, sur tous les écrans. Tout est tombé à l’eau en moins de quinze minutes. Lorsqu’on a lancé, on pensait être prêt mais au final pas du tout. Par exemple, on s’est rendu compte que notre version bêta ne se lançait même pas sur certains téléphones. Tu imagines la déception des gens qui attendent depuis des mois l’application et qui au final ne peuvent même pas essayer ?

HORRIBLE ! On commençait à rentrer en panique. Surtout moi. Peut-être à cause de ma jeunesse. Heureusement qu’il y avait mon associé à côté, qui avec plus d’expérience a réussi à faire retomber la pression. Finalement, on s’est calmé et grâce à l’aide de certains bêta testeurs, on a réussi à corriger les bugs inhérents. Tout est rentré dans l’ordre. Maintenant que tout le monde pouvait tester, on pouvait commencer à recueillir les avis des gens.

3) Terminus : la rédemption

Quel soulagement ! Enfin sorti ! (2).png

On a connu le paradis. On a survécu à l’enfer. Et maintenant, c’est quoi la suite du programme ? C’est la phase la plus horrible. Pourquoi ? Parce que tu ne sais pas vraiment où aller. Tu ne sais pas si tu vas dans la bonne direction. Tu ne sais pas si tu dois tous le temps écouter l’avis des gens. Tu ne sais pas si tu dois croire tes statistiques. En résumé, tu ne sais rien. 

Dans ce cas là, on adopte en général un réflexe de survie : se rassurer dès qu’on peut. Par exemple, il y a un bug à corriger, tu dois le corriger. Tu as une conversation avec un utilisateur, tu dois noter la conversation mais après ? D’autant plus que les gens, ils ont la flemme de répondre. Pas le temps, pas envie, pas de disponibilité…Je les comprends mais sans leurs avis, on est mort ! Ce sont les utilisateurs qui nous montrent la voie à suivre. 

Conclusion

Quel soulagement ! Enfin sorti ! (3).png

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s